Prise_de_la_BastilleAUTEUR : PASCAL GUILLOTIN

Il y a 220 ans, les Français ont secoué le joug de l’asservissement à la toute puissance du roi et du clergé … Pensons-y ! Il y a 220 ans, le peuple de France avait faim, souffrait du froid et des maladies, souffrait de voir ses enfants partir pour des guerres de pouvoir ou de conquête. Au nom de la toute puissance du roi et de la religion les Français avaient la vie dure. Il a fallu beaucoup de douleurs pour que naisse la révolution de 1789, pour que les futurs « Citoyens » risquent leur vie et leur pauvreté sans plus d’ambition que de faire cesser l’insupportable … et pour quel meilleur ? Quelle est la situation aujourd’hui ?

Pour la majorité nous ne mourons plus de froid ou de faim en France, nous vivons sans crainte vitale de la guerre, des impôts ou du bon vouloir de monsieur le marquis. Nos enfants vont tous à l’école, nous mangeons trop, notre espérance de vie n’a jamais été aussi longue et nos rêves sont presque tout le temps exaucés à coup de crédit et de « travailler plus » et nous sommes libres de parler, d’écrire, de voter et de râler en société !

Tout a l’air de bien aller dans la France d’aujourd’hui et pourtant des choses se passent chez nous et partout dans le monde : la faim recommence à gagner du terrain, l’accès à l’eau potable devient critique dans de nombreux pays, le charme économique est rompu même pour les Américains, la biodiversité meurt comme jamais, les Tuvalu sont presque sous l’eau et pire que tout, il n’y a plus de pétrole et que de pâles idées !

Alors quoi ? Plus besoin de révolutions ? Plus besoin d’idéalistes, d’utopistes, de rêveurs ? Nous le savons au fond de nous : nous avons besoin de nous révolutionner, de changer notre mode de vie qui a trop bien vécu, la planète et la pauvreté des 4/5 de ses habitants nous rappellent à un nouvel ordre. Le plus fort c’est que même les décideurs du monde sentent la nécessité de changer mais sans pouvoir initier ce changement. Réveillons nous !

L’avenir sourit aux idéalistes qui imaginent des rapports plus humains avec ses voisins, ses collègues ou les autres peuples, la nature … D’utopistes qui essaient de nouvelles idées, vivent de nouveaux concepts, réfléchissent, conçoivent l’avenir ! De rêveurs qui les inspirent … Les enjeux sont économiques et surtout écologiques, nous avons à changer, nous devons changer sous peine de grande détresse !

P1020602rNotre problème à nous, descendants de sans culottes audacieux, c’est notre vie, trop linéaire, sans risques majeurs, trop de confort et de paresse. Effrayant et fatiguant de faire la révolution …!

Aujourd’hui c’est le 14 juillet, date symbolique pour les Français et de nombreux autres peuples qui se sont inspirés de notre révolution pour eux aussi secouer leur cocotier ! Aux armes ? ou alors aux larmes citoyens …

Pascal GUILLOTIN