confederation-citoyenne-de-Auteur : Patrick de Viviès

Le 15 octobre, la confédération citoyenne de Dumbéa installait son Conseil d’administration, composé de deux représentants par association membre. Après avoir adopté ses statuts, qui établissent le principe d’une présidence tournante de la confédération, désignée successivement, chaque année, parmi les membres représentant de chacune des associations, le Conseil d’administration a procédé à la désignation du président et des membres du bureau. C’est Daniel Ponchet qui sera le premier président de la confédération, qui s’est structuré en trois commissions organisées autour des thématiques de travail communes retenues :

– la circulation automobile et la question des transports

– la préservation de la rivière Dumbéa

– la gestion de l’eau (alimentation en eau potable, qualité de l’eau, assainissement, prix de l’eau, etc)

La confédération est composé de quatre associations fondatrices (Dumbéa Rivière Vivante, Pointe à Luzerne, Pointe à Dorade, association des Riverains de Koé) mais il est déjà question de son possible élagissement à d’autres associations.

Bureau : Président : Daniel Ponchet, Vice-Président : Laurent Cayrol, Trésorier : Pascal Guillotin, Trésorier adjoint : Patrick de Viviès, Secrétaire : Renzo Paron

Publicités

AMIS-DU-CARIGOUAuteur : Patrick DE VIVIES

Ce mercredi 26 août s’est déroulée une rencontre informelle entre l’association Les amis du Carigou et l’association des Riverains de Koé. Patrick de Viviès, président de l’association Riverains de Koé, accompagné par Lysis Song, Vice-président de cette association, ont été amicalement reçus au domicile de Colette Delevaux, présidente de l’association Les amis du Carigou accompagnée par Didier Gasse et Evelyne Blaize. Ils ont pu ainsi les tenir informé de la démarche engagée avec Dumbéa Rivière Vivante, les associations Pointe à Luzerne et Pointe à Dorade en vu d’installer la confédération citoyenne de Dumbéa.

Parmi les sujets partagés par ces associations (circulation-transport, gestion de l’eau, environnement), les membres de l’association Les amis du Carigou ont rappelé l’engagement fort de leur association, par ailleurs membre du collectif Ensemble pour la planète, pour les questions environnementales en général et sur la question de la préservation de la rivière en particulier. Ils ont marqué un intérêt certain par rapport au souhait de voir se créer un conseil de l’eau à Dumbéa. Ils se sentent concernés et solidaires par rapport aux problèmes de circulation automobile. Ils ont évoqué la problématique des nuisances sonores propre à leur quartier.

Patrick de Viviès a proposé en conclusion de l’entretien, de suggérer aux associations concernées que Les amis du Carigou soient invités, de manière  informelle dans un premier temps, à rencontrer le bureau de la confédération dumbéenne lors de son installation. De ce fait, chacun pourrait apprécier l’opportunité que Les amis du Carigou rejoignent la confédération.

P1030319AUTEUR : Patrick DE VIVIES

La confédération citoyenne de Dumbéa est là. Et montre qu’elle compte aux élus de Dumbéa.  Au Conseil municipal du 20 août 2009, elle était représentée par les présidents et membres des bureaux des associations Pointe à Dorade, Pointe à Luzerne, Dumbéa rivière vivante, Riverains de Koé. Au cours de la semaine à venir, ces associations réunieront leurs assemblées générales respectives les 27, 28 et 29 août pour acter leur adhésion se prononcer sur les statuts de la confédération et désigner les personnes chargées de les y représenter.

Patrick DE VIVIES

A lire aussi sur ce sujet, l’article « Nos représentants au conseil… » sur le blog au look rénové de nos amis de la pointe à la luzerne.

P1030088Quatre associations de Dumbéa – associations de la pointe à dorade, pointe à la luzerne, riverains de Koé et Dumbéa Rivière Vivante  – ont décidé le 4 août 2009 d’unir leurs efforts au sein d’une confédération batisée « confédération citoyenne de Dumbéa ». D’autres associations pourraient rejoindre prochainement la confédération. Trois axes majeurs de convergence ont été identifiés pour la mise en oeuvre d’actions communes : la rivière et sa préservation, la gestion de l’eau, et les problèmes de circulation automobile.

L’Association des Riverains de Koé était représentée par son Président Patrick De Vivies et son Vice Président Lysis Song,
Dumbéa rivière Vivante était représentée par son Président Pascal Guillotin et par Bernard Andréani
L’association de la Pointe à la Dorade était représentée par son Président Laurent Cayrol et deux Vice-Présidents Frédéric Chazal et Robert Guisgan,
L’association de la Pointe à la Luzerne était représentée par son Président Jean Pierre Guénant et les membres du Bureau, Laurence Acitino, Yvon Gueguen, René Debarle, Patrick Chomette et Daniel Ponchet.

Il a été convenu que les quatre associations concernées réunissent leurs assemblées générales respectives afin d’acter l’adhésion à la confédération et de procéder à la désignation des personnes chargées de les représenter au sein du conseil de la confédération.

A lire également sur ce sujet l’article des Nouvelles Calédoniennes du 6 août 2009.

P1020804AUTEUR : Patrick DE VIVIES

D’abord, en début de semaine, il y a eu quelques mots sympas sur le blog de la pointe à luzerne, qui nous a amené de nouveaux lecteurs, notamment parmi les amis de la pointe à dorade, qui ont lu avec attention l’article La Mangrove en danger ?

P1020867Puis, il y a eu ces photos des affrontements entre forces de l’ordre et militants de l’USTKE dans l’article Bienvenue Madame la Secrétaire d’Etat qui nous ont amené de nombreux visiteurs nouveaux.

Il y a eu enfin la municipalité de Dumbéa qui a commenté dans Les Nouvelles Calédoniennes du 30 juillet un article Préserver la Dumbéa nord , publié sur ce blog, signé par Pascal Guillotin, président de Dumbéa Rivière Vivante.

P1020657Ces événements ont permis à notre jeune blog, moins d’un mois et demi après sa création le 15 juin 2009, de passer pour la première fois, le 30 juillet, la barre symbolique des 200 visites par jour.

Le succès de ce blog démontre la vitalité du monde associatif et le dynamisme de la société civile. Il ne faut pas se tromper sur la nature de ce qui se passe à Dumbéa. S’il y a dans telle ou telle association des personnes qui sont engagés politiquement – à titre personnel – le mouvement associatif qui s’éveille dans le nord comme au sud transcende les clivages. Il est le fruit d’une dynamique fondamentalement citoyenne et apolitique.

P1020519sepJe remercie tous ceux et celles qui viennent désormais régulièrement consulter ce qui est devenu un véritable journal numérique de Dumbéa. J’en profite pour rappeler que ce média est ouvert à tous ceux et celles qui ont des choses à dire sur Dumbéa. Il y a déjà quelques contributeurs qui proposent régulièrement des sujets à publication qui sont signés de leur nom. Seuls les propos insultants ou irrespectueux de la personne humaine ne seront pas publiés.

J’ai eu le plaisir de lire, parmi ceux et celles qui sont venus mettre des commentaires sur les articles postés, les écrits de personnes qui savent bien écrire et qui ont des choses à dire. N’hésitez pas donc à proposer vos sujets par mail à patrick.devivies@canl.nc.

Bien amicalement

Patrick DE VIVIES

 

P1020830On aurait pu croire la question réglée, après avoir lu les Nouvelles Calédoniennes du 2 juillet.  On pouvait y lire que « Le péage de Koutio va migrer au pont de la Dumbéa, probablement rive gauche, donc côté Sud(…) C’était acquis dans le projet recalé de la Savexpress, au début de l’année, et c’est à nouveau prévu dans le projet de Route Express Sud dont les appels à candidatures ont été relancés. À la louche, le déménagement du péage pourrait intervenir en 2011. C’est donc sur une voie gratuite que les habitants de Dumbéa-sur-mer, Panda, mais aussi Brigitte (lotissement FSH) et même Koutio pourront s’engager via trois nouveaux échangeurs. » En revanche, l’article ne dit pas s’il y aura une augmentation de prix de l’essence en contrepartie comme l’aurait évoqué le maire de Dumbéa auprès de l’association de la pointe-à-la luzerne.

Il semble que la nouvelle présidente de la Savexpress ne soit pas aussi pressée que le maire de Dumbéa. Dans un nouvel article dans Les Nouvelles Calédoniennes du 11 juillet, on peut y lire que « pour ceux qui rêvent de gratuité, il est temps de se réveiller. Ce ne sera ni demain ni même après-demain. Les milliers de « banlieusards » qui espèrent un déplacement de la gare de péage de Koutio pour leur P1020833permettre d’accéder gratuitement à leur lotissement devront prendre leur mal en patience.

Ce qui se profile en réalité, c’est une modulation des péages, comme l’a précisé Cynthia Ligeard, nouvelle présidente de la Savexpress. Il y aura modulation en fonction de la distance parcourue. (…) Quant au déplacement des gares de péage de Koutio et de Tina, leur éloignement éventuel de Nouméa, Cynthia Ligeard a assuré que le problème restait à l’ordre du jour, et resterait corrélé à la philosophie générale du projet revu et corrigé. Tout espoir n’est pas perdu pour les habitants de la Pointe à la Dorade et ceux de la ZAC Dumbéa. »

Il semble donc que le Péage a encore de bon jours devant lui. A lire aussi, sur ce sujet, le compte-rendu de la rencontre des responsables de l’association de la Pointe à la Luzerne avec Cynthia Ligeard.

dba_07_800L’association des riverains de Koé tiendra son assemblée générale le jeudi 16 juillet à 18 h au faré situé sur le terrain de l’ancien Buffalo Ranch, entre la future maison de retraite de Koé et les anciennes écuries (sur la grande ligne droite de la route du barrage de Dumbéa après le Rhumerie et le petit pont).

 C’est la question du prix de l’eau qui a rassemblé les riverains de Koé à deux reprises au cours du mois de mars et d’avril 2009, à l’invitation de Lysis Song. Afin d’agir efficacement, les riverains avaient considéré qu’il serait utile de se réunir en association. Aux cours des discussions sur la définition de l’objet de l’association à créer, il avait été décidé d’opter pour un objet large, qui ne se limiterait pas à la question de l’eau qui nous avait réunis initialement. Il ne fallait pas, en effet, enfermer le champ d’action futur de l’association qui pourrait avoir à traiter d’autres problèmes, comme ceux liés à la circulation automobile et à l’état des routes, à la distribution postales, aux nuisances sonores…mais également avoir vocation à mieux connaître ses voisins et partager des moments festifs.

L’objet finalement proposé fut la reconnaissance et le respect des droits ainsi que la défense des intérêts des riverains de Koé et plus généralement des habitants de la vallée de la Dumbéa. La question du périmètre d’intervention de l’association a également été l’objet de discussions, et il a finalement été envisagé de centrer notre action sur le secteur de Koé sans pour autant exclure d’autres habitants de la vallée qui souhaiteraient nous rejoindre. L’extension de l’action associative s’opérerait donc prioritairement dans le cadre d’un rapprochement avec les associations déjà existantes (Dumbéa rivière vivante, Association de la Pointe à la luzerne, de la pointe à la Dorade, de Katiramona, etc)

 Comme nous étions en pleine période électorale au moment de cette constitution, il a été proposé de reporter après les élections la formalisation de la création de l’association  pour éviter toute interférence dans cette démarche associative apolitique.

P1020375L’assemblée générale du 16 juillet a donc pour objet l’adoption des statuts de l’association, l’élection du conseil d’administration et du bureau. Un projet de statuts a été rédigé et adressé aux participants pour servir de bases aux discussions. Ceux d’entre vous qui sont intéressées par la démarche, ou qui souhaitent prendre des responsabilités au sein des instances de l’association, sont bienvenus. Il est à priori envisagé de structurer l’association par thèmes autour de responsables thématiques. Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter Lysis Song au 92 09 48.