DRV--291009-groupeAUTEUR : Patrick de Viviès

DRV-291009-WWFDans le cadre de l’opération organisée par l’association Dumbéa Rivière Vivante et le WWF avec l’école John Higginson de Dumbéa, une seconde sortie de la classe de CE1 de maitresse Caroline s’est déroulée le 29 octobre.

DRV-291009-visiteLa première sortie du 29 septembre avait pour objectif de faire découvrir aux enfants sur place la richesse de l’écosystème de la rivière et l’interdépendance entre les différentes formes de vies animales et végétales.

DRV-291009-batteriesLa seconde sortie visait à sensibiliser les enfants sur les menaces qui pèsent sur ce fragile écosystème. Il n’y a hélas pas besoin de chercher beaucoup pour faire toucher du doigt la réalité de ces menaces.

DRV-291009-déchetsLes déchets abandonnés par des visiteurs indélicats sont abondants, malgré les poubelles mise en place par l’association Dumbéa Rivière Vivante en 2002 et collectées hebdomadairement dans le cadre d’un partenariat avec la ville de Dumbéa.

Les plus dangereux d’entre eux, pour les poisons qu’ils contiennent, les piles et les batteries, ont hélas pas été difficiles à trouver. Les enfants ont même trouvé un frigo abandonné dans les brousses !

DRV-feuxLes traces du feu sont également partout visibles.

DRV-menace-feuxMalgré l’interdiction totale de faire du feu, les emplacements de feux de pique-nique sont nombreux et la nature est marquée par les incendies qui ont brulent la montagne presque chaque année au niveau du stand de tir.

DRV-291009-feuDRV-menace-minesLes cicatrices laissées par la mine sont également visibles partout, et l’érosion intense envase le lit de la rivière d’importantes quantités de terre minière stérile.

Les espèces envahissantes constituent une menace plus difficile à percevoir. Pour sensibiliser les enfants, les bénévoles du WWF et de Dumbéa Rivière Vivante avaient apportés des tortues de Floride, une espèce introduite si attractive quand la tortue est petite.

DRV-291009-tortue-florideEncombrante quand elle devient grande, elle devient un redoutable envahisseur lorsqu’elle s’échappe dans le milieu naturel.

DRV-291009-kaorisDes plantes aquatiques envahissantes ont également été présentées, comme les jacinthes d’eau, les choux fleurs, les lentilles d’eau, utilisées pour décorer les bassins mais redoutablement envahissantes lorsqu’elles accèdent à la rivière.

Pour cloturer la sortie par l’apprentissage d’un geste écocitoyen, les enfants ont été invités à planter des Kaoris sur les berges de la rivière.

DRV-291009-carolineCes sorties ponctuent la réalisation en classe d’une maquette géante (2m sur 2.5 m) du bassin versant de la rivière Dumbéa avec le concours d’un artiste plasticien Terence Barnes, autour de laquelle s’articule la sensibilisation sur la vie de la rivière et les menaces qui pèsent sur elle.

Les parents et enfants des autres classes pourront admirer la maquette géante qui sera exposée à l’occasion de la fête de fin d’année de l’école John Higginson qui se déroulera le 28 novembre 2009.

Patrick de Viviès

A lire également « Les écoliers inquiets pour leur rivière », les Nouvelles Calédoniennes du 1er novembre 2009

Véolia-CM-271009AUTEUR : Patrick de Viviès

 Le 27 octobre 2009, Véolia a présenté son rapport d’activité du contrat de concession de la collecte des ordures ménagères devant le conseil municipal de Dumbéa.

 Les volumes de déchets collectés au total sont ainsi passés de 4188 tonnes en 2007 à 4785 tonnes en 2008, ce qui traduit une augmentation de 14 %. La population desservie est de 23 371 personnes d’après les données du recensement de 2004, ce qui n’a pas beaucoup de sens en 2009. Le volume par habitant, qui passe d’après le concessionnaire de 181 kg à 206 kg, n’a pas de sens car il n’est pas calculé à partir d’une population réelle.

 Le nombre de bacs en service est passé de 4728 en 2007 à 5049 bacs en 2008 soit 323 bacs roulants (7 %) en plus. Il est très facile de calculer, ce que n’a pas fait le représentant de Véolia dans son rapport, l’accroissement du volume par bac qui passe de 890 kg en 2009 à 950 kg en 2008, soit 7% en plus.

P1020838Un autre rapide calcul, considérant les deux tournées par semaines auquel le concessionnaire est engagé, qu’il est collecté en moyenne en 2008 9 kg 14 g par collecte par container, tous déchets confondus pour une facturation forfaitaire basée sur le volume du bac de 240 litres.

 On a d’autre part appris que 6 véhicules étaient affecté à la collecte sur Dumbéa (2 véhicules benne, 1 véhicule léger, 1 camion grue, 1 mini benne depuis peu, et un véhicule consacré à la maintenance et l’entretien) et 63 personnes équivalent temps plein. 75 420km sont effectués au total dans l’année générant un chiffre d’affaire pour Véolia de 75.9 millions de francs soit un peu plus de 1000 F par km parcouru.

Volvo_Veolia_hybrideEn réponse aux questions d’un élu sur l’irrégularité des horaires de collecte, le représentant de Véolia a indiqué que le contrat de concession permettait à la société d’éviter les pénalités de retard si la collecte était au plus tard effective le lendemain de la date prévue. Une situation confortable pour le concessionnaire mais pas pour les usagers et qui mériterait la négociation d’un avenant au contrat qui arrive à échéance le 30 juillet 2011.tas-ordures

 Aucune question sur le nombre de jours de grèves (on parle de l’exercice 2008) mais on note tout de même  que 1 178 000 F ont été consacrés aux pénalités pour tournées non effectuées et 1 964 000 F pour la sous-traitance.

Armelle-MonneretEn réponse à la question de l’adjointe en charge de l’environnement, il n’a pas encore été constaté d’impact de la mise en place du tri sélectif sur les volumes collectés. Néanmoins le rapport concerne l’exercice 2008 alors que la ville a installé quatre points d’apport volontaire en 2009 pour engager une valorisation des déchets ménagers recyclables.

La collecte et le traitement de ces points d’apport ont été confiés à la SAEM Mont-Dore-Environnement.

Le conseil a décidé d’autoriser le maire à rompre cette convention pour pouvoir, dans le cadre d’une augmentation de la fréquence de collecte en 2010, voire d’une augmentation du nombre de points d’apport, d’ouvrir un appel à concurrence conformément à la réglementation sur les marchés publics.

Patrick de Viviès

CM-271008AUTEUR : Patrick de Viviès

Parmi les sujets à l’ordre du jour du conseil municipal du 27 octobre 2009, figurait l’extension des attributions du syndicat intercommunal du grand Nouméa (SIGN) et la dissolution des syndicats des Eaux du Grand Nouméa et des Déchets Ménagers. Il s’agit d’une étape importante et annoncée dans le renforcement de l’intercommunalité au sein de l’agglomération pour préparer la création à terme d’une communauté d’agglomération.

Le SIGN a déjà délibéré sur l’extension de ses attributions le 15 octobre et les conseils municipaux des quatre communes concernées doivent désormais statuer en des termes identiques sur cette extension concomitante à la dissolution des syndicats des Eaux du Grand Nouméa et des Déchets Ménagers. Le haut-commissaire sera ensuite invité à constater par arrêté cette extension-dissolution comme le prévoit le code des communes.

CM-maire-281009Une modification des statuts du SIGN a été opérée à cette occasion, la mutualisation des moyens entre syndicat entrainant une diminution de la contribution de la commune de Dumbéa – la base actuelle étant toutefois évolutive – et une modification du calcul de la contribution respective des communes sur la base du fond intercommunal de péréquation (FIP).

Parmi les améliorations présentées aux statuts, le doublement du nombre de représentants de chacune des communes, qui passe de deux à quatre, traduit-il une véritable évolution, puisque les deux nouveaux membres sont suppléants des deux premiers ?

CM-Malfar-gogoLe maire indique en réponse à la question d’un élu que le principe d’une présidence tournante tous les deux ans a été retenu, mais personne ne s’est étonné que ce principe ne soit pas traduit dans les statuts annexés au dossier du conseil, qui mentionne une élection parmi ses membres à bulletin secret avec élection au bénéfice de l’âge en cas d’égalité des voix après trois tour. Comme Nouméa dispose d’autant de membres que les trois autres communes et du maire le plus âgé de l’agglomération, comment est-il prévu de garantir le principe de la présidence tournante ?

conseil-281009Le sujet, qui n’a pas passionné les conseillers, aurait mérité quelques questions sur le choix de la procédure d’extension-dissolution, et non de fusion-absorption, effectué avec le concours d’un cabinet juridique. Comment et avec quelles conséquences seront transférés les droits et obligations des syndicats dissouts vers de SIGN, notamment pour les contrats de concessions en cours avec la SADET et VEOLIA ?

La procédure engagée aboutira effectivement à compter du 1er janvier 2010. A noter que les quatre communes examinent cette semaine le schéma de cohérence de l’agglomération et devraient se prononcer sur les suites qu’elles entendent donner à ce document fondateur en matière d’urbanisme et de transport notamment.

Patrick de Viviès

dépot-ordure-ferme-de-koeAuteur : Lysis SONG

Sous la précédente mandature, le  magazine de la ville de Dumbéa « DUMBEA aujourd’hui », informait les administrés de notre Commune que le ramassage des déchets encombrants avait lieu en mai et en novembre de chaque année.

 Sous l’actuelle mandature, le bulletin d’information municipal de la commune de Dumbéa « Le Dumbéa », avait, dans un premier temps, maintenu ce calendrier. Puis, dans un second temps (depuis le 2ème trimestre 2009), il a opté pour les mois d’avril et d’octobre. 

 

Qu’importe ! Le problème se situe ailleurs.

panneau-et-tas-d'ordures-à-Dans les 2 cas, il s’agit d’un planning de ramassage des déchets encombrants (en même temps que celui des déchets verts) :

  • Soit les samedis et dimanches, pour « DUMBEA aujourd’hui »
  • Soit le 1er, 2ème, 3ème ou 4ème samedi du mois, pour « Le Dumbéa ».

panneau-orduresA l’instar de la Ville de Nouméa, ne serait-il pas plus judicieux de fixer des dates de sortie des déchets encombrants ?

D’ailleurs, suite au non – respect de ces dates de sortie, le Maire de la Ville de Nouméa avait, par arrêté en date du 11 juin 2009, interdit temporairement la sortie des déchets verts et encombrants (encombrement des trottoirs).

Dans l’esprit des rédacteurs de « DUMBEA aujourd’hui » et « Le Dumbéa », « planning de ramassage des déchets encombrants » est, peut- être, synonyme de « dates de sortie des déchets encombrants ».

 

Malheureusement, il ne semble pas que ce soit le cas, dans celui de quelques riverains qui viennent déposer beaucoup plus tôt que prévu ce dont ils ont envie de se séparer.

tas-déchetsP1020838Pour les ordures ménagères, la sortie des bacs roulants se situe bien entre 6 h et 20 h. Pourtant, ils sont bien moins inesthétiques que ces amas de ferraille, ces matelas crevés, ces grillages rouillés, ces bâches déchirées, ces téléviseurs en fin de vie, etc.

Et surtout, les bacs roulants ne peuvent pas servir de gîtes larvaires en cas de pluie.

Certains élus municipaux de NOUMEA s’insurgent contre la construction d’une station d’épuration, a l’entrée de la ville, eu égard à l’image négative qu’elle pourrait faire naître chez les touristes.

tas-orduresQuels avis ont les visiteurs qui viennent découvrir  notre vallée et à qui nous demandons le RESPECT de notre environnement ?

 Limitons donc ces montagnes de détritus à la durée minimale ! Merci au civisme de tous. Ceci n’est qu’un souhait.

Lysis SONG

pointe-à-dorade

Dorade-nettoyage-2Auteur : Patrick de Viviès

Samedi 10 octobre, l’association de la Pointe à la Dorade organisait une journée de nettoyage et de collecte de canettes dans le Lotissement Pointe à la Dorade.

Dorage-nettoyageLaurent-Cayrol-prUne vingtaine de personnes ont répondu à l’appel, principalement des habitants du quartier, recevant au cours de la matinée, les renforts de quelques riverains. Le président et le vice-président de l’association des Riverains de Koé sont également venus prêter main forte.

 

Dorade-déchetsL’opération de nettoyage à permis de collecter les déchets dans une partie du lotissement. Ce fût l’occasion pour  l’association de mieux se faire connaitre, notamment par les nouveaux résidents du quartier, et d’enregistrer quelques adhésions.

Premier constat : l’incivisme provient en premier lieu des personnels des chantiers toujours abondants dans ce lotissement toujours en développement.

D-nettoyage-mangroveRestes de repas, cannettes, plastiques côtoient ainsi les restes de chantiers, les palettes, les chutes câbles et de divers matériaux de constructions abandonnés par des entrepreneurs peu scrupuleux.

Autre source de déchets, les accès à la mer attirent des visiteurs peu scrupuleux et le volume de canettes et bouteilles témoignent de quelques beuveries. 

Dorade-sacsD’autres se débarrassent au bord de ces mises à l’eau de déchets encombrants divers : pièces de moteur, cadres de vélos, imprimantes, batteries usagées… on trouve de tout dans la mangrove !!!

Les cannettes, qui constituaient une faible proportion des déchets collectés, seront échangées contre des végétaux à planter dans le Lotissement, dans le cadre du partenariat avec l’association Mocamana. 

Dorade-collecte

 

 

 

 

Ces végétaux seront soit des palmiers (système racinaire n’endommageant pas les réseaux), soit des essences locales de la forêt sèche, moins sensibles au vent et à la sécheresse – Ces végétaux ne seront livrés qu’à la fin de l’été, afin de favoriser les chances de bonne croissance, la période de transition actuelle et le début de l’été n’étant pas propice à la transplantation de végétaux.

Les bénévoles se sont dispersés vers 11h, en se donnant rendez-vous samedi prochain pour poursuivre le nettoyage du lotissement qu’une matinée ne pouvait suffire à couvrir.

 L’association de la Pointe à la Dorade est joignable au pointealadorade.asso@gmail.com

Patrick de Viviès

Dorade-association

pointe-a-doradeMessage du bureau de l’association de la Pointe à la Dorade

L’association de la Pointe à la Dorade organise en partenariat avec l’Association MOCAMANA, une journée de nettoyage et de collecte de canettes sur notre Lotissement Pointe à la Dorade :
 
le Samedi 10 Octobre 2009 à partir de 8h00.

Elle invite vous à participer en se présentant au lieu de rendez-vous fixé au rond point à l’entrée du lotissement. 
mangrove en dangerL’idée est d’utiliser l’argent du recyclage des canettes récoltées pour financer l’achat de végétaux qui seront plantés sur le rond-point et les trottoirs de notre quartier, tout en contribuant à rendre notre Lotissement plus propre et plus agréable. Bien entendu, nous ramasserons également tout autre déchet que pourront contenir les sacs mis à notre disposition.

Nous vous demandons donc de bien vouloir faire un geste citoyen et en faveur de l’environnement et de notre environnement immédiat, en donnant une journée de votre temps et en vous mobilisant massivement pour cette campagne.
 
dechetsMerci de nous indiquer par retour de mail votre participation à cette collecte, en précisant le nombre de personnes qui seront présentes, afin que nous puissions organiser au mieux les circuits de ramassage.
 
En vous remerciant par avance pour votre mobilisation et votre participation, vous trouverez ci-dessous les modalités de cette opération et les réponses aux questions que vous seriez susceptibles de vous poser.
 
1.    En contrepartie des canettes ramassées, et en fonction du volume collecté, Mocamana nous donnera des végétaux à planter dans notre Lotissement – Ces végétaux seront soit des palmiers (système racinaire n’endommageant pas les réseaux), soit des essences locales de la forêt sèche, moins sensibles au vent et à la sécheresse – Ces végétaux ne seront livrés qu’à la fin de l’été, afin de favoriser les chances de bonne croissance, la période de transition actuelle et le début de l’été n’étant pas propices à la transplantation de végétaux.
 
2.    Les végétaux gagnés seraient plantés sur le rond-point, et sur les trottoirs devant les villas des personnes ayant participé à la campagne et s’engageant à arroser régulièrement, surtout en période sèche.
 
3.    Il convient de vérifier avec la Mairie le positionnement des réseaux, afin de planter ces végétaux le plus éloigné possible de ceux-ci et éviter un arrachage en cas de fouille nécessaire. Il faut également une dérogation au cahier des charges. Compte tenu que l’on aura les végétaux qu’après l’été, on a le temps de mener cette action auprès de la Mairie.assos-pointe-dorade
 
4.    Les gants et les sacs seront fournis par Mocamana, et les sacs collectés par un transporteur affrété par cette Association
 
5.    Concernant le casse-croûte et les boissons, pour ne pas alourdir l’organisation et donner la priorité à la collecte des canettes, chacun apporte ce dont il a besoin, mais l’on pourrait tous se retrouver pour déjeuner sur une zone sympa….à définir.
 
6.    Des équipes seront constituées avec pour chacune d’elle un itinéraire principal bien précis, et en cas de collecte rapide sur la première zone, un second circuit de ramassage prévu
 

François Cayrol président de l'association pointe à la Dorade

Laurent Cayrol, président

 Le bureau de l’association de la Ponte à la Dorade est joignable au pointealadorade.asso@gmail.com

rivière-propre-dumbeaAUTEUR : Patrick DE VIVIES

netoyage-dumbeadéchetsSamedi 29 août, l’association Dumbéa Rivière Vivante réunissait son assemblée générale annuelle. Les plus courageux avaient rendez-vous dès 9h du matin pour aller ramasser les ordures qui jonchaient les berges là ou la branche Nord et la branche Est se rejoignent.

Près de 100 kg de déchets en tout genre on été collectés en quelques heures : canettes, bouteilles papiers gras, culottes, batteries, détritus de chantiers déversés depuis une benne, etc…

rivière-propredumbea-riviere-vivanteEnsuite chacun a pu échanger de manière conviviale autour d’un pic nic amical.

Enfin, l’AG proprement dite a pu commencer.Pascal Guillotin, président, a été réélu à l’unanimité après la présentation du bilan moral de l’exercice écoulé des projets pour l’année à venir. Un bilan marqué par une certaine déception face aux promesses de la municipalité qui ne se sont pas concrétisées.

Pascal a rappelé les courriers envoyés avec les demandes « qui ne coûtent pas cher et sont aisées à réaliser » comme la mise en place d’une tour de guet déjà payée par la Nouvelle-Calédonie, la fermeture de la branche nord aux véhicules à moteurs, ou encore la mise en place d’un panneau rappelant les interdictions (de faire du feux, de jetter les ordures, de laver les voitures dans la rivière), etc.

dumbea-riviere-vivant-AGArmelle Monneret , adjointe au maire en charge de l’environnement a tenu pour sa part à expliquer les difficultés que connait la commune et les mesures envisagées qui ne sont pas si simples à mettre en oeuvre ou qui mobilisent des moyens que la commune n’a pas. Chacun a pu mesurer que dans ce contexte financièrement difficile, la préservation de l’environnement n’était pas une priorité pour la commune.

Patrick de Viviès, trésorier, a présenté le bilan financier de l’association, qui a peu dépensé au cours du dernier exercice et qui a en revanche encaissé un montant appréciable de cotisations, (si vous voulez savoir combien, adhérez et vous pourrez recevoir notre bilan financier !) ce qui lui permet de disposer de moyens pour les opérations en cours ou à venir. A été notamment évoqué l’opération, engagée avec l’école John Higginson, animée par un artiste plasticienen partenariat avec le WWF en vue de réaliser avec une classe de CE1 une maquette du bassin versant de la Dumbéa. Il a été fait appel aux bénévoles pour accompagner les enfants lors des deux sorties au bord de la rivière, prévues les 29 septembre et 29 octobre au matin.

AG-dumbea-riviere-vivanteLes membres de l’actuel bureau ont été renouvellés dans leurs fonctions, exepté Yannick Jan, remplacée par Sylvie Guinde au poste de secrétaire adjoint.

Enfin, Dumbéa Rivière Vivante a dit oui à l’unanimité à l’adhésion à la confédération citoyenne de Dumbéa. Pascal Guillotin et Renzo Paron ont été désignés en tant que titulaire pour y représenter l’association.dumbea-rivière-propre

Si vous souhaitez vous aussi contribuer à la préservation de la rivière Dumbéa en rejoignant une association conviviale et active, contactez nous !  dumbea.rivierevivante@gmail.com

A lire également Les Nouvelles Calédoniennes du 1 septembre 2009