bancoulierecorce-bancoulierLe bancoulier ou Aleurites moluccana est largement répandu sur l’ensemble de l’archipel néo-calédonien. Cet arbre à croissance rapide peut atteindre en entre 15 à 25 m de hauteur à l’âge adulte. Son écorce est gris foncé. Les feuilles sont étalées, lobées, dont la surface inférieure est couverte d’un duvet de couleur rouille et à petites fleurs d’un vert laiteux. Ses fleurs sont blanchâtres.

Courant dans les formations forestières humides et sclérophylles secondarisées de basse altitude, il est très présent à Dumbéa.

Originaire du sud-est de l’Asie (l’achipel des Moluccas en Indonésie lui a donné son nom), il a été Introduit dans de nombreuses régions tropicales. Il est l’arbre officiel de l’Etat d’Hawaï.

Le fruit contient une noix dans une coque dure. La noix de bancoule peut être consommée grillée. On en extrait une huile utilisée de différentes manières (éclairage, peintures, pharmacopée, …).

noix-de-bancouleLa noix est notamment connue pour ses vertues purgatives, laxative et astringentes. Le brou de la noix brulée était utilisé par les mélanésiens pour confectionner une peinture noire dont ils s’enduisaient le corps pour réaliser des parures guerrières. Cet un arbre est cultivé pour sa noixdans bien des régions tropicales du monde.

D’autres parties de la plante (feuilles, graines, écorces) sont également utilisées en pharmacopée, pour leurs vertus émolientes et sudorifiques.

ver de bancouleEnfin, comment parler du bancoulier sans évoquer le ver de bancoule popularisé en France par l’emission Koh Lanta. C’est une larve de coléoptère commestible pouvent atteindre 8 cm de long sur 2 cm de diamètre. Elles se nourrissent du bois tendre et humide du bancoulier en cours de décomposition. En Nouvelle-Calédonie, il est apprécié cru, grillé ou cuit.

Patrick DE VIVIES

Publicités