Auteur : Patrick DE VIVIES

noumea-SLNDans l’article Dortoir-sur- mer, je me demandais si « la commune de Dumbéa saura (…) échapper à son destin de cité dortoir dans lequel tends à l’enfermer son attractive voisine ? »

Quelques tableaux extraits du schéma de cohérence de l’agglomération illustrent parfaitement ce propos. Nouméa concentre la presque totalité des équipements, services, fonctions et activités du Grand Nouméa.

concentration-équipement-néConcentration-équipements-N

En 2004, 62% des habitants de l’agglomération vivent à Nouméa alors que 85% à  100% des activités sont à Nouméa. Ce qui fait préciser à l’auteur du document que « cet écart de + ou – 25 à 30 points entre la géographie de la résidence et la géographie des générateurs de déplacements représente (…) un potentiel de déplacements tous motifs s’appliquant à environ 45 000 habitants soit la population du Nouméa des années 60″.

circulation« La pression est forte sur les réseaux de transport, le temps perdu et les impacts environnementaux des déplacements motorisés correspondants sont très significatifs, le coût d’adaptation et réalisation des nouvelles infrastructures de transport nécessaires pour desservir la presqu’île nouméenne sont importants. En un mot il n’est pas sûr que l’armature urbaine actuelle soit ni durable à long terme, ni même équitable pour les personnes au regard du temps et du coût des déplacements ».

Pour cette raison, le schéma recommande la mise en place d’une armature urbaine « mieux équilibrée plus efficace » et donc de redistribuer les activités afin « d’assurer un équilibre satisfaisant d’accès de tous aux fondamentaux de la vie collective : éducation, santé, loisirssports-culture, commerce et… gares ou lieux de transports. »

P1030080On le voit bien, il y a une étroite relation entre la nature du développement urbain et les problèmes de transport en général et de circulation automobile en particulier. La distance entre les lieux d’activité et lieux d’habitation provoque structurellement du déplacement. 10 000 logements se construisent sur Dumbéa mais peu d’activités s’installent. Ou cela nous mène-t-il ?

Patrick DE VIVIES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités