P1020657

AUTEUR : PASCAL GUILLOTIN  (Suite à l’article publié dans les Nouvelles-Calédoniennes du 30 juillet 2009)
 
Réponse à la fausse bonne nouvelle de la fermeture de la Dumbéa nord à la circulation à moteur.
 
Naïveté ! Candeur ! Désir de prendre ses rêves pour la réalité … Mea culpa, certainement un peu de chaque !
 
Mais aussi et surtout la confiance dans la parole, bien sûr dans celle qui se donne en forme de serment mais aussi dans celles qui sont prononcées comme des engagements, des déclarations d’intention d’agir qui paraissent rassembler les différents interlocuteurs.
 
Branche-nordLorsque j’ai annoncé aux membres de notre association l’intention de la municipalité de fermer la branche nord de la Dumbéa aux véhicules à moteur afin de commencer à protéger un endroit reconnu par tous comme précieux et en danger, c’était sur la foi de paroles échangées avec des personnes en position de décider d’agir, plusieurs adjoints au maire engagés sans aucun doute dans la défense de la nature de leur commune.
 
J’ai accordé crédits à ces personnes pensant que leurs prises de position engageaient la municipalité…L’idée est tellement belle et utile mais c’était oublier les opposants par principe !
 
Naïveté, candeur …

Bien de l'eau a coulé dans la Dumbéa depuis que ce panneau annonçant la création d'un parc provincial a été posé par l'association en fin 2003 avec le concours notamment de la commune et de la Province sud

Bien de l'eau à coulé dans la Dumbéa depuis que ce panneau a été posé en 2003 en partenariat avec la commune et la Province sud...Combien de temps encore faudra-t-il attendre pour que le projet de parc devienne réalité ?

Ou plutôt ignorance des rouages ambigus du fonctionnement d’une commune !
 
En tout état de cause, lors de cette réunion technique, d’autres bonnes intentions ont été exprimées : pour la lutte contre les feux, pour la sécurité des personnes, contre les nuisances sonores et pour l’aménagement des deux branches de la rivière, etc.
 
Peut-être que j’ai rêvé cela aussi ! J’espère que non.
 
P1020720Il reste encore (un peu) de temps avant la saison de haute fréquentation de la rivière Dumbéa. Alors que fait on ?
 
Naïveté, candeur … je crois encore que les promesses et déclarations en faveur de l’environnement seront tenues, que le travail de la mairie déclaré à faire  en relation étroite avec les associations se fera !
 
L’association Dumbéa Rivière Vivante a des idées et aucun engagement politique. Elle est force de proposition mais aussi d’opposition à tout ce qui contribue à la disparition d’un espace naturel unique et aimé des Dumbéens.
 
Peut être que de grandes idées sont en train de germer quelque part, des réunions se tiennent et envisagent peut être de bonnes choses …Tant mieux si c’est le cas mais unissons nous pour être plus efficace !
 
Attention au temps qui passe, la rivière se meurt …

Pascal Guillotin, Président de Dumbéa Rivière Vivante

Publicités