P1020375Auteur : Lysis SONG

D’après le film de Yann Arthus BERTRAND diffusé le 5 juin 2009, « Home », un milliard d’habitants dans le monde n’a pas accès à l’eau potable.

D’après le Journal du Rassemblement-UMP du mois d’octobre 2008, la Nouvelle-Calédonie détient le record mondial de consommation d’eau par habitant.

D’après le Rapport d’Observations Définitives de la Chambre Territoriale des Comptes de Nouvelle-Calédonie, en 2001, dernière année où les statistiques d’ensemble étaient disponibles, la consommation était de 378 litres par jour et par personne en Nouvelle-Calédonie, loin devant la France (150 litres).

D’après les recommandations de la Calédonienne des Eaux, « Un filet d’eau oublié dans le jardin c’est 60 litres/heure, soit 525.000 litres/an. » ou encore « Une chasse d’eau c’est environ 10 litres. »

Malgré tous ces constats, et alors que la tendance est plutôt à l’action afin de réaliser des économies d’eau par des gestes simples et répétés, les factures trimestrielles d’eau des Dumbéens (mais aussi des abonnés de Païta, de La Foa et de Bourail), prévoient un forfait de 40 m3.

 

Est-ce une façon d’inciter les usagers à économiser l’eau tout en leur facturant 40 m3 quelle que soit leur consommation?

En associant cette idée de gestion durable de l’eau à des arguments économiques, il devrait être possible de vous convaincre du bien-fondé de cette suppression.

De surcroît, le relevé des compteurs effectué une fois par trimestre l’est de façon très irrégulière de telle sorte que la période entre notre nouvel et notre ancien index peut varier de 2 mois 9 jours (exemple, le 2ème trimestre 2002 allant du 7 mai 2002 au 16 juillet 2002) à 3 mois 14 jours (exemple, le 4 ème trimestre 2008 couvrant la période du 21 octobre 2008 au 4 février 2009). L’intervalle entre 2 relevés consécutifs n’est donc pas pris en compte lors de l’établissement de nos factures trimestrielles. Ce qui peut nous pénaliser doublement.

Supprimer ce volume forfaitaire de 40 m3, ce serait une économie non seulement pour les couples et les personnes seules ou retraitées mais aussi pour les nouveaux propriétaires qui ne construisent pas dès l’acquisition de leur terrain.

Pour cela, Dumbéens, demandons la suppression, dans la tranche 1, du volume forfaitaire de 40 m3.

Proposition faite par le responsable du dossier « S.eau.S, Bassin de KOE » de l’association des Riverains de Koé

Lysis SONG Téléphone : 92 09 48

Publicités